Trucs et Astuces : 7 choses que vous devez savoir avant de commencer le compostage.

7 choses que vous devez savoir avant de commencer le compostage.

Trucs et conseils pour composter!

Publié le par Astuces de maisons dans Trucs et Astuces
Partager sur Facebook
9 9 Partages

Ce que vous devez savoir.

Voici la scène suivante : c'est une chaude soirée d'été, vous venez de terminer le souper, et vous avez quelques restes de nourriture. Que faire?

 Eh bien, vous pouvez soit les jeter, les mettre au rebut, soit vous pouvez faire une bonne action et les apporter à votre propre bac de compostage. Cette dernière option est certainement la plus verte, mais ne vous méprenez pas ; composter vous demande un peu plus d’étapes que de simplement jeter la nourriture dans votre bac.

Donc, si vous vous intéressez de plus en plus à cette activité écologique qui présente des avantages importants pour votre jardin, poursuivez votre lecture pour obtenir nos meilleurs conseils en matière de compostage pour vous aider à démarrer.

Bonne lecture!

Première étape

Lorsque vous commencez à chercher des produits essentiels pour le compostage, vous pouvez ressentir la pression d'investir dans un bac qui coûte cher et qui promet d'accélérer le processus et de produire un sol plus riche. 

Mais n'insistez pas, même si cela peut sembler séduisant! Faites-nous confiance ; vous pouvez tout aussi bien créer votre propre bac de compostage. Vous avez une vieille poubelle? Cela fonctionnera parfaitement! Il suffit de percer des trous dans les côtés, assurez-vous qu'il a un couvercle, et voilà! Ou bien, utilisez quelques palettes de bois pour faire une boîte d'au moins 3 pieds sur 3 pieds. Tant que votre bac est perméable à l'air et a une bonne circulation, vous êtes prêt à commencer.

Deuxième étape

Une fois que vous avez assemblé votre bac, vous devrez choisir un emplacement de choix pour l’installer. Premièrement, il est particulièrement important de s'assurer que la surface au sol est plane. Cela permet non seulement de garder la poubelle au ras du sol, mais aussi d'améliorer le processus de décomposition. Deuxièmement, assurez-vous que l'endroit que vous sélectionnez reçoit beaucoup de lumière directe du soleil pendant la majeure partie de la journée. Le mélange de compost à l'intérieur sera activé par la chaleur, ce qui aidera à accélérer le processus.

Troisième étape

En plus des restes de nourriture supplémentaires ; quoi d'autre pouvez-vous jeter dans le bac à compost? La règle la plus simple est d'avoir un bon équilibre à la fois entre les matériaux «verts/humides» (constituant l'élément azote) et les matériaux «bruns/secs» (constituant l'élément carbone). Un tas de compostage a besoin des deux pour survivre et prospérer.

Troisième étape, la suite

Les exemples de matériaux, verts/humides donnant de l'azote comprennent : les restes de fruits et de légumes, des feuilles vertes, la tonte de gazon, les marcs de café/filtres et les feuilles de thé/sachets de thé (juste enlever l'agrafe!) et les petites herbes vertes et certaines fleurs.

Les exemples de matériaux, bruns/secs donnant du carbone comprennent : les feuilles sèches/mortes, les copeaux de bois ou sciure de bois, du journal déchiqueté, et des brindilles. 

Quatrième étape

Il peut être facile de devenir plus laxiste à propos de ce que vous jetez dans votre tas de compost au fil du temps, mais il y a certains ingrédients qui ne devraient jamais faire leur chemin à l'intérieur de votre bac. 

Alors que la plupart des restes de nourriture sont des ajouts bienvenus, vous devez toujours vous assurer de ne pas déposer les restes de viande, d'os ou de graisse animale. Ceux-ci ne se décomposeront pas correctement, et se transformeront rapidement en quelque chose de moins qu'appétissant. De plus, évitez de jeter les fientes de votre animal domestique, ceci est également proscrit.  

Cinquième étape

Le rapport des articles verts/mouillés aux articles bruns/secs, est impératif pour garantir que votre compost réagit et se décompose comme il le devrait. Viser un ratio de 50/50 est le moyen le plus sûr de s'assurer que vous le faites correctement, ou vous pouvez essayer un mélange 60/40 avec plus de matière verte que de brun. Tant que les matériaux secs ne l'emportent pas sur les matériaux humides, votre bac sera capable de décomposer les matières correctement.

Sixième étape

Tout comme n'importe quelle autre plante ou fleur dans votre jardin, l'intérieur de votre bac à compost dépend entièrement de l'eau. Donc, assurez-vous de vérifier son taux d'humidité tous les jours. Si votre climat a été particulièrement sec ces derniers temps, n'oubliez pas d’arroser votre poubelle pour que le processus de décomposition continue. Et si vous avez vécu deux ou trois jours de pluie, ne vous inquiétez pas! Les trous de drainage servent pour la pluie!

Septième étape

Environ une fois par semaine, il faudra aussi "tourner la pile", comme on dit. Cela signifie de mélanger physiquement le contenu de votre bac afin de libérer les trous d'air et de faire bouger l'oxygène à l'intérieur. C'est la même idée que de cuisiner une soupe ou un ragoût : il faut brasser le tout! La façon la plus simple de le faire est avec une fourche, ou si vous n'en avez pas, une pelle fonctionnera aussi. Assurez-vous juste d'atteindre le fond. Vous pouvez même compter cet exercice comme votre entraînement pour la journée!

Bonne chance!

En espérant que ces conseils vous aident à faire un bon compost!

Partager sur Facebook
9 9 Partages

Source: Country living · Crédit Photo: Country living

Aimez / Commenter